Echelle EMIF-SEP

L’échelle EMIF-SEP permet d’évaluer la fatigue associée à la sclérose en plaque. Il s’agit de 40 items s’intéressant à l’impact de la fatigue sur le fonctionnement cognitif (10 questions), physique (10 questions) et social (20 questions).
Les questions qui suivent portent sur les conséquences de la fatigue. Veuillez lire attentivement chaque proposition, puis cochez la case correspondante à la réponse choisie en considérant la fatigue que vous avez ressentie pendant ces quatre dernières semaines. Nous vous remercions de répondre à chaque question. Si vous ne savez pas très bien comment répondre, choisissez la proposition la plus proche de votre situation. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse. Si vous ne comprenez pas le sens de certains mots ou certaines phrases ou si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à contacter un professionnel de santé.
En raison de ma fatigue, au cours des quatre dernières semaines:
C'est tout à fait vrai C'est plutôt vrai C'est plutôt faux C'est tout à fait faux
1. J'ai été moins attentif(ve) à ce qui se passe autour de moi.
2. J'ai eu l'impression de ne plus voir grand monde.
3. J'ai dû diminuer ma charge de travail ou mes responsabilités.
4. Je me suis senti(e) d'humeur changeante, avec des hauts et des bas.
5. J'ai du mal à suivre très longtemps une conversation, une émission de télévision…
6. Je n'ai pas pu garder les idées claires.
7. J'ai été moins efficace dans mon travail (à la maison, au travail…).
8. J'ai dû plus compter sur les autres dans la vie de tous les jours.
9. J'ai eu des difficultés à prévoir des activités de peur de ne pouvoir les réaliser.
10. J'ai été maladroit(e) ou moins précis (e) dans mes mouvements.
11. J'ai été distrait(e) ou étourdi(e).
12. J'ai été plus irritable et plus facilement en colère.
13. J'ai dû faire attention dans le choix de mes activités physiques.
14. J'ai eu moins envie de faire des efforts physiques.
15. J'ai eu moins envie de sortir, de voir des amis...
16. J'ai eu plus de mal à faire des choses qui m'obligeaient à sortir de chez moi.
17. J'ai eu du mal à faire des efforts physiques prolongés.
18. J'ai eu du mal à prendre des décisions.
19. Je suis peu sorti(e) pour voir la famille, les amis...
20. J'ai été stressé(e) par de petites choses.
21. J'ai eu moins envie de commencer quelque chose qui m'obligeait à réfléchir.
22. J'ai évité les situations stressantes.
23. J'avais moins de force dans les muscles.
24. J'ai été mal à l'aise physiquement.
25. J'ai eu du mal à faire face à des situations nouvelles.
26. J'ai eu du mal à terminer des choses quand il fallait réfléchir.
27. Je ne me suis pas senti(e) capable de répondre à ce que l'on attendait de moi.
28. Je me suis senti(e) moins en mesure de subvenir à mes besoins matériaux et ceux de ma famille.
29. J'ai eu moins d'activité sexuelle.
30. J'ai eu du mal à organiser mes idées à la maison et au travail...
31. J'ai eu du mal à terminer les choses qui demandait un effort physique.
32. J'ai été gêné(e) par l'impression que je donnais aux autres.
33. Je me suis senti(e) moins capable de faire face à mes émotions.
34. J'ai eu l'impression d'être plus lent à réfléchir.
35. J'ai eu du mal à me concentrer.
36. J'ai eu des difficultés à participer pleinement aux activités familiales.
37. J'ai réduit les activités qui me demandaient un effort physique.
38. J'ai eu besoin de me reposer plus souvent ou plus longtemps.
39. Je n'ai pas été capable d'apporter à ma famille le soutien et l'affection nécessaires.
40. Je me suis fait une montagne de la moindre difficulté.

Source :
Validity of a French version of the fatigue impact scale in multiple sclerosis. Debouverie M, Pittion-Vouyovitch S, S Louis and Guillemin F. Multiple Sclerosis 2007; 13: 1026-1032

Mentions légales   |  Contact   |   Copyright Health Advisor © 2019